La population

Administrativement rattaché au canton de Tardets (qui avec celui de Mauléon forme la province de Soule) et limitrophe du Béarn, Montory est voisin des communes basques de Barcus, Tardets-Sorholus, Laguinge-Restoue, Haux et Ste Engrâce. A l’Est, elle vit en parfaite harmonie avec la commune béarnaise de Lanne-en-Barétous.

M=Montory B=Barcus T=Tardets-Sorholus Lag=Laguinge-Restoue H=Haux Ste Eng=Ste-Engrâce Lanne=Lanne-en-Barétous. En orangé, propriété de Montory cadastrée à Lanne.

 

Au cours des siècles, de nombreuses générations de Basques et Béarnais se sont côtoyées donnant naissance à une population mi-basque, mi-béarnaise, appelée ici « Charnégou ». Le village a accueilli des réfugiés au moment de la guerre civile espagnole et depuis quelques années des Britanniques viennent s'y installer. Si Montory est le village aux quatre montagnes, c’est maintenant un village européen aux cinq langues : français, basque, béarnais, espagnol et anglais.

 

Evolution de la population de Montory de 1835 à 2013
Années 1835 1862 1881 1891 1911 1926 1946 1954 1962 1975 1982 1990 1999 2008 2013
Habitants 1300 1142 1059 904 830 759 682 581 562 398 371 379 349 354 305
Retour à la page d'accueil